Chavanne / Czarnecka

Dès 18 ans, Alina intègre le Ballet National de Pologne. Elle quitte ainsi Bytom la Silésienne et son petit opéra auquel elle était aussi promise. La perspective de tournées au-delà du territoire polonais détermine en partie son choix. Plus jeune danseuse du ballet, elle ne tarde pas à être promue soliste et se distingue en pleine lumière à l’opéra de Boston, au Carnegie Hall à New-York, au théâtre des Champs Elysées à Paris. C’est en fin de tournée en France, à Quimper, au début de l’été, qu’elle décide, s’abritant une nuit derrière les grilles d’un cimetière, de fausser compagnie à sa troupe et de rompre tout lien avec la Pologne communiste d’alors. A Paris, séduite par le monde du music-hall, elle opte pour le cabaret. Elle tient le haut de l’affiche d’emblée, au Crazy Horse sous l’ère Bernardin, puis au Paradis latin.
A l’aube de la quarantaine, après vingt ans de scène, elle s’éloigne de l’univers vibrant du spectacle. Changement de vie certes, elle entreprend avec le même enthousiasme et une énergie sans faille une reconversion radicale. C’est d’abord une activité relationnelle dans un grand restaurant parisien puis surtout une formation plastique accomplie à L’Institut Art et Métier. C’est comme peintre en décor qu’elle s’affirme. Dans l’atelier qu’Alina partage avec Bruno, elle en vient naturellement à développer ses propres recherches et créations plastiques.

La rencontre, tout jeune enfant, avec le peintre Christo, transfuge bulgare à ses débuts à Paris, portraitiste de talent à ses heures pour survivre, fut-elle, pour Bruno, fondatrice ? Tout comme la redécouverte de l’œuvre d’un aïeul disparu trop prématurément ? Le désir latent d’exister pleinement un jour comme artiste fut surement présent en lui bien avant qu’il ne le formalise. A côté d’une formation puis d’une implication professionnelle orientée vers l’Economie puis la finance, il suit des cours de dessin et de scénographie pour le théâtre à l’Art Student League à New-York. C’est à Vassar College dans le cadre de son département théâtre qu’il conçoit et réalise ses premiers décors. Par la suite, il participe au montage de différentes pièces off off broadway.
De retour en France, il fréquente l’académie Montparnasse et les ateliers de la ville de Paris et développe ses créations picturales. Primé dès ses débuts par le patronat français de l’époque, il en vient à exposer régulièrement son travail en France et à l’étranger. Successivement et à plusieurs reprises, la galerie Nikki Marquard Paris, la galerie Brun Léglise Paris et Livart lui offrent leurs murs. Son œuvre figure dans de nombreuses collections privées et dans de grandes institutions dont le Fonds National d’Art Contemporain.
Mettant en exergue leurs convergences et leur complémentarité, ils travaillent en binôme et proposent entre autre un ensemble de tableaux peints déclinables panneaux muraux ou plateaux de table sur piètements.

Chavanne / Czarnecka
solo show chez Livart Paris en 2013,
Ce sont aussi deux expositions chez Hip Galerie Paris, l’une en 2012, l’autre en 2013.
salon d’automne en 2012 et 2013,
Maison et objets en 2012 et « Révélations » Grand Palais
en 2013, puis des commandes en 2014 :
ABC Carpet and Home New York pour une ligne de mobilier,
Nexity, siège social, avec plusieurs ensembles de panneaux décoratifs,
Boutiques Dior à Florence et Vienne, avec des panneaux décoratifs,
La Maison de la Chimie, avec un très grand panoramique dans le hall principal,
Le restaurant La Petite Cour, avec 77 tables intérieur et extérieur,

(a+b), ce sont enfin des projets, RDAI pour boutiques Hermès à Macao et au Panama, David Collins Londres pour Louis Leeman New York, restaurant l’Esplanade…

Collections de Jean Jacques de Dardelle, ambassadeur de Suisse à Pekin, Jean-Baptiste de Weck, conservateur et directeur du fonds de promotion à la culture à l’UNESCO, Ratan Tata industriel, et Fidel Castro dictateur…

Expositions collectives (sélection) BC
1978, Art Student League, New York
1979, Vassar college, NY
1980, Paris IX Dauphine
1985, Galeria del Arte, Buenos Aires
1989-1992, Salons de mai, Paris
1994, Galerie du Temple, Paris
1997 et 1998, Galerie Nikki Marquardt, Paris
1999, Palais du Luxembourg, Paris
2001, Espace Commines, Paris
2002, Rencontres de Montreuil
2003, Rencontres de Belmesnil
2006, Art Madrid
2008, Galerie Brun-Léglise, Paris
2009, Espace Joseph, Livart, Paris
2010, AAF Bruxelles
2010, Slick, Paris
2011, Prieuré Saint Maurice, Senlis

Expositions personnelles BC
1990, Siège du CNPF, Paris
1992, Galerie l’Escalier, Paris

Galerie Oz, Paris
1995, Galerie Epouses 4, Fribourg CH
1996, General Electric, Buc
1997, Galerie Nikki Marquardt, Paris
1998 et 1999, c/o A et D Guibert, exposition privée, Paris
2000, 13eme Art, Atelier, Paris
2003, Galerie Brun- Léglise, Paris

Next Post

Previous Post

© 2017 Lanoë